logo article ou rubrique
Diagnostic du secteur d’intervention de la Meinau
logo imprimer

Le territoire d’intervention de l’équipe

Les quartiers Neuhof et Meinau ont été rassemblés en un Quartier Prioritaire de la Ville (QPV) en 2015, par la signature de la Convention cadre du Contrat de Ville de l’Eurométropole. C’est le QPV le plus important en taille et en nombre d’habitants. La Meinau compte 16 000 habitants dont 6 742 pour la partie du QPV. (cf. diagnostic territorial QPV Neuhof-Meinau, page 160 à 172 du rapport).

La transformation du quartier

Les opérations de rénovation urbaine initiées en 2006 ont contribué au changement d’image de la cité, notamment dans sa partie Est, le long de la rue du Rhin-Tortu, où se développent de nouveaux programmes de logements sociaux et d’immeubles en accession à la propriété.
La mise en œuvre du Nouveau Programme National de Rénovation Urbaine (2015-2024) concerne désormais le centre du quartier secteur Weeber-Imbs.
Engagés dans le volet humain de cette rénovation urbaine, notamment par le biais des groupes relogements et des consultations des habitants en pied d’immeuble, nous avons pu favoriser leur expression. Ainsi, un travail est engagé avec un groupe d’habitants du secteur Weeber autour du réaménagement d’une aire de jeux.

Cependant, malgré les transformations urbaines engagées, nous continuons à relever des signes préoccupants quant à la socialisation d’un certain nombre de jeunes :

  • des situations de décrochage scolaire chez des collégiens de plus en plus jeunes.
  • des difficultés d’accès à l’emploi des jeunes 16-25ans, sortis trop rapidement du système scolaire, sans grande qualification, qui se démobilisent et se découragent à chercher un emploi ou une formation de plus en plus rares.
  • des parents désemparés, n’arrivant plus à poser de limites à leurs enfants.
  • un trafic de stupéfiants qui reste très visible dans le quartier, et qui attire un certain nombre de jeunes collégiens.
  • des jeunes désœuvrés, se retrouvant en petits groupes, assimilés à tort ou à raison au trafic et engendrant un sentiment d’insécurité chez les habitants.
  • une présence policière accrue qui a renforcé chez des jeunes un sentiment d’injustice dû aux contrôles d’identité fréquents et systématiques, renforcés par l’état d’urgence.

pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce RSS

2015-2018 © Association Jeunes Equipes d’Education Populaire (JEEP) - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.25