logo article ou rubrique
Diagnostic du secteur d’intervention de Hautepierre
logo imprimer

A l’ouest de Strasbourg, un quartier organisé en mailles

Construit dans les années 1970, le quartier de Hautepierre compte près de 15 000 habitants. Il est composé de 4 350 logements dont 78% de logements sociaux et représente le plus grand ensemble d’habitat social de l’agglomération strasbourgeoise.

Principales structures d’accueil des jeunes

  • 1 Local de l’équipe, appartement type F5, situé 82 boulevard La Fontaine
  • 2 Centre social et culturel « Le Galet »
  • 3 Espace jeunes « Le Ricochet » et Maison de Hautepierre
  • 4 Collège Erasme
  • 5 Collège Truffaut
  • 6 Association AMI « Animation Médiation Insertion »
  • 7 Terrain de Jeux et d’Aventures
  • 8 Mission Locale pour l’Emploi

Evolution du quartier

« Elle se caractérise par l’amélioration de l’habitat et de l’urbanisme »

L’année 2015 est marquée par la fin du Programme de Rénovation Urbaine (PRU) dont les chantiers ont démarré en 2009. Il s’agit plus précisément de la fin de la première phase de restructuration du quartier qui va se poursuivre jusqu’en 2020 dans le cadre du Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU). Cette seconde phase concernera surtout les mailles Brigitte et Eléonore qui n’ont pas fait l’objet d’intervention significative précédemment.

Principales opérations réalisées dans les mailles Catherine, Jacqueline et Karine :

  • Réhabilitation et résidentialisation de 2352 logements
  • Démolition de 154 logements sociaux et reconstruction de 169 logements dont 24 sur site et 145 hors site
  • Construction ou mise en chantier de 356 logements en accession à la propriété dont 64 en accession sociale (mailles Karine et Athéna surtout)
  • Réaménagement des espaces publics et des voies de circulation dans les mailles (création de squares, aménagement de jardins, suppression des boulevards)
  • Réaménagement des avenues en circulation à double sens et aménagement de pistes cyclables
  • Mise en service d’un système de collecte enterré des déchets et de tri
  • Construction du pôle de services « La Maison de Hautepierre », regroupant sur un même lieu central une nouvelle médiathèque, le centre médico-social, le centre social et culturel du Galet, un lieu d’accueil parents-enfants, des locaux associatifs et les nouveaux locaux jeunes du CSC, « Le Ricochet »
  • Construction de la pépinière d’entreprises proposant des locaux, des bureaux et des ateliers aux jeunes créateurs d’entreprise
  • Construction du nouveau gymnase Jacqueline
  • Rénovation des groupes scolaires
  • Extension de la ligne du tram jusqu’aux terminus « Parc des Sports » au Nord et « Marcel Rudloff » au Sud (Poteries)

A côté des chantiers menés dans le cadre du PRU, il faut relever d’autres réalisations importantes en 2015 :

  • Démarrage des chantiers d’extension de l’hôpital et inauguration d’un parking silo de 650 places
  • Construction de la Mosquée de Hautepierre (en cours)
  • Déménagement du restaurant « Table et culture » dans le théâtre de Hautepierre en attendant la réalisation de nouveaux locaux en lieu et place de l’ancienne bibliothèque
  • Fermeture de la piscine pour travaux pendant 2 ans
  • Ouverture du magasin Aldi

En lien avec l’équipe du PRU, les éducateurs relayent auprès des habitants les informations concernant les différents projets et travaux menés dans le quartier.

La situation sociale reste préoccupante

Avec ses 15000 habitants, le quartier de Hautepierre est caractérisé par une population jeune importante, une majorité d’ouvriers et une forte proportion d’étrangers. Selon les données de l’ADEUS (Agence de Développement Et d’Urbanisme de l’agglomération Strasbourgeoise), le quartier compte 40% de jeunes de moins de 20 ans (25% pour l’ensemble de Strasbourg) - un habitant sur quatre est étranger (52 nationalités recensées) - les ouvriers non qualifiés représentent 60% des emplois.

Les derniers indicateurs du QPV Hautepierre (Quartier prioritaire de la Politique de la Ville) soulignent une précarité sociale « généralisée » :

  • Le revenu médian mensuel est inférieur à 700 € par ménage.
  • 30% des personnes en âge de travailler sont au chômage (11% pour la moyenne strasbourgeoise). Les plus touchés par le chômage sont les jeunes avec un taux qui dépasse 40%.
  • La moitié des jeunes de 15 ans et plus non scolarisés, est sans diplôme.
  • 57% des ménages sont sous le seuil de bas revenus et 30% touchent le RSA (12% dans le reste de la commune). Un allocataire CAF sur quatre voit ses revenus constitués à 100% des prestations sociales.

A l’échelle de la ville, le quartier de Hautepierre comporte la plus grande part de familles composées de 4 enfants ou plus (12% contre 7%). Parmi celles-ci, 32 % sont des familles monoparentales, soit 1020 familles.


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce RSS

2015-2018 © Association Jeunes Equipes d’Education Populaire (JEEP) - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.25